Pourquoi l’institut ÉRASME?

FAVORISER LES APPRENTISSAGES SOCIAUX ET LE TRANSFERT DES MÉTHODES

Érasme (1467 – 1536), grand humaniste, ami de Thomas More a vécu dans une période charnière des sociétés européennes. Alors que l’imprimerie permet une plus grande diffusion des ouvrages et bouleverse les catégories de pensées, les sciences et les arts se développent, de nouveaux territoires sont découverts et le mouvement de la « Réforme »  divise de nombreux pays et menace l’ordre établi.
A bien des égards, son époque renvoie à la notre et c’est en cela qu’il nous inspire. Érasme voyage beaucoup, compare les différents systèmes européens, critique les  experts qui limitent l’analyse du monde à leur seule spécialité, publie ses réflexions, suggère des solutions et enseigne.

À une époque où les pouvoirs politiques s’enferment dans des logiques qui laissent peu de place aux grandes transformations qui apparaissent, il débat fermement et interroge les puissants avec humour pour les amener à renouveler leurs sociétés et l’exercice du pouvoir.


UNE AMBITION

L’institut a pour ambition de prospecter et de favoriser des démarches expérimentales pour faire émerger des solutions nouvelles. Notre méthode est celle d’un dialogue entre :

  • Des praticiens en situation de responsabilité dans les entreprises, les associations, syndicats, collectivités locales et administrations.
  • Des chercheurs et des experts de différentes spécialités à partir de questions posées par le « monde vécu » des acteurs.

Ce, pour faire émerger de nouvelles pratiques « par le bas » et résorber le fossé entre décideurs et acteurs. A terme, différents projets pérennes au sein des entreprises, des administrations et la société civile peuvent régénérer un tissu social et un dialogue déficient.   

Notre ambition et notre projet sont fondés sur deux convictions :

  • Les ressources et les compétences des acteurs existent. Peu reconnues et peu mobilisées, la faute à des corps intermédiaires exsangues et un dialogue social rompu. Pourtant des solutions locales vivent, inconnues des médias et des politiques :  individuelles et collectives, appartenant à des horizons politiques différents et des corps de la société elles aussi différents, elles demandent à être fédérées.
  • Il est possible de construire une volonté générale par le débat entre les acteurs sociétaux et par le va et vient entre la réflexion et l’expérimentation concrète. Menée dans le respect de chacun, elle peut conduire à s’accorder sur les buts et favoriser des coopérations qui donnent un sens aux changements.

La mobilisation des intelligences et des talents déployés à travers des groupes locaux ou régionaux participent à la dynamique d’ensemble initiée par l’Institut. Cette existence territoriale doit faire émerger des démarches réellement innovantes, expérimenter des voies nouvelles, évaluer l’impact d’une décision aux différents niveaux, favoriser la subsidiarité et mobiliser les organisations et les acteurs les plus divers.


UNE DÉMARCHE ENGAGÉE

S’ENGAGER DANS LE JEU DES ACTEURS

L’institut Érasme n’a pas de projet politique ou de société défini à priori. Il a pour but d’être une fabrique d’idées et de démarches de transformation construites par la confrontation. Il a vocation à créer une dynamique sociale, orientée vers l’action. Il témoigne d’actions innovantes, il contribue à élaborer une connaissance et un récit porteur de sens qui fait reculer la peur et indique une perspective crédible pour notre société. Pour cela, Nous à l‘institut Érasme privilégions les interactions entre les acteurs intermédiaires (dirigeants d’entreprises ou d’associations, élus territoriaux, administrations, syndicalistes) et les acteurs locaux de la société civile qui souhaitent rendre visibles les dynamiques engagées et leur recherche de solutions opérationnelles. L’Institut s’inscrit aussi dans un jeu d’acteurs avec les chercheurs et universitaires.

DES GROUPES DE RÉFLEXION ET EXPÉRIMENTATION

L’Institut fonctionne principalement à travers des groupes de travail, constitués d’une quinzaine de personnes. Leur composition est pluraliste (appartenances sociales, professionnelles et générationnelles) et réunit des personnes qui ont la volonté de parvenir à définir un point de vue commun et des propositions d’intérêt général. Parallèlement à cette élaboration propositionnelle, les groupes développent des expérimentations, avec différents partenaires, avec la volonté de répondre aux défis et aux enjeux repérés, par une stratégie d’acteurs.

DES PRODUCTIONS MULTIPLES 

La production de l’Institut est multiforme : notes, tribunes, articles, débats publics, restitutions d’expérimentations, démarches de transformation… Des rencontres grand public avec un invité de marque sur le sujet abordé constituent aussi une déclinaison de la réflexion et des démarches engagées.

UN SITE

Les travaux de l’Institut Érasme ont vocation à être diffusés très largement pour donner toute leur dimension politique aux dossiers et aux questions soulevées. Il s’agit, à partir du point de vue de l’ensemble des acteurs, de souligner les enjeux, les freins à lever et les leviers à mettre en oeuvre pour transformer des situations concrètes.

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close